HomeFamily offices

FAMILY OFFICEVotre propre fonds d'investissement familial

Family Office

La croissance du parc de clients de Vidal & Lambert s’est faite essentiellement sur le fondement de la satisfaction de ses clients, et de leur enclin naturel à recommander le cabinet à leurs proches. L’idée est donc venue de mutualiser les portefeuilles de parents d’une même famille, ou d’un groupe d’amis, afin de leur permettre de gérer leur propre family office, avec l’assistance d’un gestionnaire délégué à ce groupe, et permettant ainsi à tous, de bénéficier de plus de pouvoir dans la négociation des termes de placement.

Processus

CHACUN SON RYTHME

L’inconvénient majeur d’un family office traditionnel réside dans la mutualisation des portefeuilles, et l’impératif d’homogénéité dans les stratégies de placement et dans la conduite qui va être menée au capital global du family office.

Le service de Vidal & Lambert permet à un groupe de proches de se rassembler sous la bannière d’un family office pour gagner en poids et en légitimité, sans pour autant perdre l’indépendance de chacun de ses membres dans la gestion de son portefeuille. Chacun des souscripteurs peut ainsi contacter directement le gestionnaire de compte mis à la disposition du groupe, sans devoir passer par le représentant du groupe. Il peut aussi donner toutes sortes d’instructions spécifique à son portefeuille précis, sans nécessité du consentement des autres membres du groupe, et en préservant, d’ailleurs, toute la confidentialité propre à son capital et ses opérations s’il le désire.

Les membres du groupe peuvent donc choisir de mettre en commun leurs actifs et d’agir ensembles, ou au contraire, de préserver la singularité de chacun de leur apport, mais juste de concentrer les investissements des différents membres du groupe sur un type de produit, afin d’obtenir les meilleurs termes possibles pour ce produit. C’est une faculté qui n’a, à la connaissance de Vidal & Lambert, jamais été donné à des clients particuliers d’un cabinet de gestion de patrimoine à ce jour.

Flexibilité

LIBERTE TOTALE

Il n’est pas nécessaire de réunir le qorum nécessaire à un family office pour ouvrir son compte. Il est possible de commencer de manière individuelle, puis, au fur et à mesure, de faire entrer dans la communauté de nouveaux investisseurs, et de grossir lentement.

Idem en ce qui concerne la sortie du groupe : tant que ce dernier ne descend pas en dessous d’un certain seuil, toute sortie est absolument libre et n’entraine pas la clôture du family office. Une liberté chère à Vidal & Lambert.

Contact

SIEGE SOCIAL
48 rue de Bragance, Luxembourg
LANGUES
Français - Allemand - Anglais
HORAIRES DE SERVICES
Lundi - Vendredi : 9h - 19h

QuestionsFréquentes

Quel est le nombre minimum de participants requis ?

Le cabinet se montre des plus flexible en la matière. L’idée est d’obtenir un groupe solide, mué par une volonté d’avancer ensembles, et dont les membres sont disposés à mettre à disposition les ressources nécessaires aux objectifs déterminés. Chaque cas est étudié au cas par cas. L’idée est de commencer par présenter au cabinet des proches dans le cadre d’une convention d’apporteur d’affaire, puis, lorsque un certain palier sera franchi, c’est le gestionnaire de compte qui soumettra l’idée du family office.

Que se passe-t-il en cas de désaccord avec la stratégie du groupe ?

Si le désaccord porte sur une notion substantielle de la stratégie du groupe, le membre discordant peut choisir de s’extraire du groupe, et les conditions de souscription qui lui ont été accordées sur ses placements existants ne seront pas remises en cause. Par la même occasion, sa démission du groupe n’entraine pas automatiquement la dissolution de ce dernier. Si en revanche le désaccord porte sur un élément de détail, le portefeuille du membre discordant peut être géré selon ses désidérata et non ceux du groupe, sans forcément impliquer une démission du family office. C’est une flexibilité qui est chère à Vidal & Lambert, et plébiscitée par les clients du cabinet.

Quels sont les placements ouverts aux family offices ?

Tous, sans aucune distinction. Il y a d’ailleurs des placements qui sont réservés à un certain capital minimum requis, et qui donc, d’ordinaire, ne seraient pas ouverts aux membres du groupe séparément. C’est là l’avantage fondamental de mutualiser ses efforts sous la forme d’un family office, tout en gardant son indépendance et sa confidentialité.

CONTACTER LE CABINETConsultation gratuite sans engagement

Formulaire de contact