HomePlacements alternatifs

PLACEMENT ALTERNATIFSLe nouvel eldorado des investisseurs privés

Placements alternatifs

Les aléas qu’ont connus les économies et bourses mondiales ces trois dernières décennies ont ravivé la crainte, pour les investisseurs particuliers et épargnants, de voir leur épargne ou placement être soumis à une trop forte influence de la sphère géo-politique et économique. Ces derniers se sont donc tournés en masse vers des produits ad hocs, dit « alternatifs », portés par une actualité intense, et sur des segments imperméables au crises, et bénéficiant, souvent, de la couverture d’un actif doté d’une valeur vénale intrinsèque.

Les produits

VASTE CATALOGUE

Les placements alternatifs commercialisés par Vidal & Lambert sont tous sélectionnés sur trois critères fondamentaux : la sécurité du capital, la sécurité du rendement, et la compétitivité globale du produit, du rendement et du marché.

Les segments de marché sont nombreux, et dépendent de l’actualité, ainsi que des affinités du client souscripteurs : métaux précieux, la valeur refuge par excellence, crypto-monnaies, la valeur refuge en devenir, les nouvelles formes d’immobilier spécialisé (médical, stationnement, en financement participatif etc…), les marchés de l’internet, des nouvelles technologies, de la finance environnementale et de la green tech, ou encore, et c’est plus que d’actualité, du médical (industrie pharmaceutique, recherche, brevets, nano-technologies, imagerie etc…). Les produits sont nombreux, mais tous sélectionnés pour la sécurité de leur rendement.

Un autre point fondamental dans la sélection des produits commercialisés par le cabinet consiste dans l’approche technique qui est menée lors de l’analyse de la valeur ajoutée du produit, afin de déterminer si ce dernier répond aux besoins du marché, et représente une réelle avancée, ou une valeur certaine. Pour ce faire, une simple étude financière ne peut suffire, l’expertise du BET FHD, racheté par Vidal & Lambert, permet d’apporter cette complémentarité nécessaire.

SECURITE

GARANTIES OPTIMALES

Le capital souscrit ainsi que, dans la plupart des cas, les profits, font l’objet d’une garantie contractuelle non révocable garantie d’une part par les fonds propres du cabinet, et d’autre part par le fonds de garantie des dépôts en cas de mise à défaut de l’établissement bancaire.

Ce mécanisme légal couvre, en cas de crise majeure et de faillite d’une banque, les avoirs des déposants sans aucune forme de distinction, dans la limite de 100.000 euros par compte, et sans limite de comptes par foyer.

Contact

SIEGE SOCIAL
48 rue de Bragance, Luxembourg
LANGUES
Français - Allemand - Anglais
HORAIRES DE SERVICES
Lundi - Vendredi : 9h - 19h

QuestionsFréquentes

Quels sont les minimas de souscription ?

Vidal & Lambert met en oeuvre des efforts constants pour les réduire à néant, ou au minimum, afin de permettre l’ouverture des produits au plus grand nombre. Veuillez noter par ailleurs que le cabinet permet une certaine flexibilité en la matière puisque le client peut choisir son capital de souscription, sa durée minimale de placement, et le type de garantie dont il va bénéficier, et faire évoluer le rendement en conséquence. Cette façon de construire son propre placement est une spécificité Vidal & Lambert.

Quelle est la fiscalité des revenus de ces placements ?

Le Luxembourg bénéficie de convention bilatérales avec tous les pays membres de l’Union Européenne, selon lesquelles est appliqué les principes de territorialité (l’impôt est payé sur le territoire où il a été généré) et de non double imposition (si l’impôt est réglé dans un pays, il ne peut être requis dans un autre pays). La loi locale impose par ailleurs aux firmes d’investissement de communiquer les taux de rendement nets d’impôt.

Quelle est la durée minimale de tenue du compte ?

Là aussi, Vidal & Lambert a fait un effort particulier afin de ramener au minimum, lorsque la présence d’une durée minimale est rendue impérative par une contrepartie, la durée d’indisponibilité du capital. Le plus souvent, lorsque c’est le cas, une sortie est possible à partir de 6 mois, ce qui est très en deçà des 3 à 5 ans usuellement pratiqués dans l’industrie.

CONTACTER LE CABINETConsultation gratuite sans engagement

Formulaire de contact